Molécules en musique

Fugue de protéines en sol… agricole

Petite musique de nuit pour vaches à lait, suites de notes pour tomates et concombres, séquences sonores pour la prévention de maladies.
En France, il y aurait plus d’une centaine d’adeptes de la « génodique ».
Aperçu sur la portée réelle et musicale de ce procédé encore peu connu.

Peau de vache et notes de musique

La lune du Languedoc-Roussillon se lève, les vaches écoutent du Mozart. Non loin de là, avec des molécules en musique, un agriculteur envoûte ses tomates et berce ses laitues. Tout débute à la fin du XXe siècle, quand un physicien excentrique décide de stimuler
des plantes et des animaux à partir de « protéidies », des mélodies issues de protéines. Naît alors la « génodique », une science encore controversée à ce jour.

Lire la suite

Vous avez aimé le texte? Partagez!
FacebookLinkedInTwitterWordPressGoogle+Partagez

La peopolisation, un mot rongé par la racine

ObamaAu début des années 2000, en France, émerge le mot « peopolisation », tiré de l’expression people. Issu du pays où les anglicismes ne font pas peur, regard sur un néologisme qui s’implante de plus en plus dans le milieu politique.

 

L’équipe de rédacteurs du Reporter + discute de la thématique « peopolisation ». Les « p » se plient, se plissent, se perdent. La réviseure, toute novice, ne sait pas de quoi on parle. Et on placote, et on papote, et on parle politique… Est-ce que cette expression descend vraiment du mot people ? Comment ce mot peut-il bien s’écrire ? Voici un petit survol sur l’étymologie, les particularités et le sens du mot « peopolisation ».

Lire la suite

Vous avez aimé le texte? Partagez!

L’impostrophe, l’obsession du réviseur

628x150_Capsule_linguistique

L’apostrophe droite dite « chiure de mouche »

Jusqu’à ce que je suive un cours en révision linguistique, j’ignorais l’existence de l’apostrophe courbe (dite typographique). En fait, je ne savais pas que l’apostrophe droite (dite dactylographique) était cataloguée comme une « erreur » majeure. Pour certains, même, l’usage de l’apostrophe droite représente une « attaque à notre langue »! Plus d’un l’appellera « chiure de mouche » ou « impostrophe »[1].

Lire la suite

Vous avez aimé le texte? Partagez!

Sous le signe de la cigogne

Cigogne sous la pluie

Hiver 2015. L’avion pénètre dans le voile pollué de la Chine superstitieuse. Là où la tache de naissance, le sexe féminin et le moindre handicap portent malheur. Une vingtaine de Québécois éprouvent des turbulences intérieures puisqu’ils vont enfin adopter leur fille. Parmi eux, j’accompagne Léa, 40 ans, qui espère ce moment depuis une décennie. Dix ans.

Lire la suite

Vous avez aimé le texte? Partagez!

La culture du vedettariat

« Donc, que voulez-vous faire, au juste?
— Je le sais pas, […]. Si je le saurais, je serais pas ici. », répond Guillaume, un personnage obsédé par la gloire, dans le roman Quinze minutes de Patrick Senécal. De nos jours, les gens comme Guillaume confondent la notoriété avec la popularité. Quand on s’interroge sur le vocabulaire du vedettariat, aucun consensus ne s’établit à propos des définitions. De plus, à l’ère d’une génération spontanée où naissent d’étranges célébrités, il devient difficile de les jauger. La vedette du XXIe siècle se conduit-elle comme une étoile filante?

Un champ lexical où pousse la variété

Dès 1991, Mario Leblanc accompagne, comme directeur de tournée, des artistes européens et québécois bien connus.

Lire la suite

Vous avez aimé le texte? Partagez!